Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil / Travailler au CPAS / Témoignages / Témoignage Myriam
Actions sur le document

Témoignage Myriam

Nom: Myriam
Job: AS en chef « formations »
Département: Service Social Général

Photo Myriam


Parlez-nous de votre métier

Nous avons constaté que pour commencer à travailler au CPAS de Molenbeek-Saint-Jean, il fallait acquérir un certain nombre de compétences, que ce soit au niveau législatif, de l’écoute, de l’organisation du travail ou encore des savoir-faire techniques. Ceci nous a amené à développer un plan de formation spécifique pour les nouveaux assistants sociaux qui se déroule sur une période d’un mois. Tout travailleur social qui commence au service Social Général du CPAS de Molenbeek-Saint-Jean suit cette formation.

Depuis juin 2013, j’organise le planning de formation de tous les assistants sociaux qui sont engagés au service Social Général. Je donne moi-même des formations sur le fonctionnement du service Social Général et l’aide sociale au CPAS : formation législative, technique et organisationnelle.

Qu’est-ce qui vous a attiré dans cette nouvelle fonction ?

J’ai terminé mes études en 1998, et je suis directement venue travailler au CPAS de Molenbeek-Saint-Jean. C’est mon premier boulot. J’ai été assistante sociale au service Social Général pendant 7 ans. Ensuite j’ai travaillé comme responsable d’équipe d’assistants sociaux pendant 7 ans.

J’ai constaté que pour retenir un nouveau collègue, il fallait l’accompagner pendant un certain temps dans son processus d’apprentissage et d’évolution. Nous devons l’entourer efficacement. Et pour cela, la formation donnée compte énormément.

Et puis, j’adore travailler avec différentes générations. Je suis issue de la génération appelée génération X. C’est celle qui met en priorité comme critère de motivation le devoir professionnel. La nouvelle génération qu’on appelle la génération Y, sans faire de généralités, privilégie l’ambiance et la dynamique d’équipe.

La dynamique de groupe et l’ambiance de travail étaient pour moi des critères secondaires. Je me suis vite rendue compte que si je ne les prenais pas en compte, cela pouvait être un risque d’échec.

C’est une des raisons qui m’a poussée à postuler quand le CPAS a décidé de créer le poste de formatrice au service Social Général.

Comment mettez-vous en place les formations des Assistants Sociaux ?

Chaque mois, en coordination avec le service Ressources Humaines et nos formateurs internes, je planifie les différentes formations. Il y a 4 formations sur les lois et 3 jours de formation à l’utilisation de nos logiciels.

Nous avons aussi mis en place un système de parrainage. Avant cela se faisait de façon informelle. Celui qui se sentait l’envie de suivre le nouveau collègue le faisait.

Maintenant c’est organisé. Les parrains se proposent toujours sur une base volontaire. Le parrain sert d’exemple pour le nouveau collègue. Il a souvent une certaine expérience professionnelle et des qualités pédagogiques.

Le parrain est un maillon très important dans le processus d’apprentissage.

Qu’est-ce qui vous a convaincu de travailler au CPAS de Molenbeek-Saint-Jean ?

Je suis molenbeekoise. J’ai grandi à Molenbeek, et je connais plutôt bien la vie sociale de cette commune.

Étant moi-même issue de l’immigration -  mon père est marocain et ma mère belge -,je trouve qu’il est important de véhiculer une image de Molenbeek très ouverte, multiculturelle. J’adore cette multiculturalité et j’aime montrer que Molenbeek, ce n’est pas les clichés qu’on connait ! Loin de là !

Pourriez-vous décrire une journée type ?

Elle dépend du planning de la semaine. Une journée type c’est une matinée et une après-midi de formations en tous genres. Je suis un peu comme un professeur pour le nouveau collègue. Le premier jour, le travailleur va rencontrer ses collègues dans son service. Le deuxième jour, celui-ci vient me voir, je fais une première présentation de l’institution : comment fonctionne le service Social Général, où se situe le travailleur social dans le service, etc…

En tant que formateur, je prépare aussi les formations en créant des brochures, avec l’aide du service Qualité et je mets en place un support technique et pédagogique.

Selon vous, quel serait l’assistant social idéal ?

L’important quand on travaille avec une population précarisée est, je pense, d’être à 100% avec elle. Il faut être dynamique, ouvert aux autres et avoir la capacité de gérer une grande quantité de travail, car il faut bien l’avouer, c’est un travail assez rythmé.

L’assistant social « idéal » pour le CPAS de Molenbeek-Saint-Jean…  Je définirais trois critères :

  • Avoir une capacité d’ouverture, d’écoute et fondamentalement être conscient qu’on est au service du public ;
  • Avoir une très grande capacité organisationnelle, c’est-à-dire jongler avec le planning : les permanences, les visites à domicile, la rédaction des rapports, la gestion des mails, etc … ;
  • Et avoir une très bonne gestion du stress et cela s’acquiert au fur et à mesure, pas de panique.

© CPAS de Molenbeek-Saint-Jean - Rue Alphonse Vandenpeereboom 14 - 1080 Bruxelles
Tel.: 02/412.53.11 - E-mail: cpas.ocmw.1080@molenbeek.irisnet.be

Created and hosted by CIRB - Disclaimer