Outils personnels
Actions sur le document

Action sociale

Service social

Logement

Politique en matière de santé

Gestion et médiation de dettes

 

Service social

Assuétudes

Le Bureau d’Études du CPAS sera chargé d’étudier la question de la violence des usagers et plus particulièrement celle liée à la problématique des dépendances. L’objectif sera d’améliorer l’accueil et la qualité de la prise en charge sociale de ces usagers, tout en étant vigilant à la sécurité du personnel.

Parallèlement à ces aspects sociaux, l’aspect médical (principalement les dépendances à l’alcool, à certains psychotropes, aux substances contenant de l’opium, aux calmants et somnifères) sera également soutenu par la poursuite de la sensibilisation des partenaires de la coordination santé à cette question. Il s’agira également d’approfondir de futures collaborations entre les divers intervenants locaux en matière de lutte contre les assuétudes, suite aux contacts qui ont été pris notamment avec le Réseau Multi Disciplinaire Local de Bruxelles, l’ASBL D’Ici Et D’Ailleurs et l’antenne molenbeekoise du Projet Lama.

Les réalisations d’autres CPAS (Bruxelles-Ville et Charleroi) en la matière seront également étudiées.

Rotation des AS en chef

Actuellement, douze assistants sociaux en chef se partagent l’encadrement des sept équipes du service social général. Ces équipes sont réparties sur six sites différents de la commune.

Suite à la réorganisation de notre parcours d’insertion sociale débutée en 2010, au passage complet de notre service social en antennes décentralisées, visant une plus grande proximité géographique avec le public, et compte tenu de l’arrivée de nouveaux assistants sociaux en chef, le besoin d’organiser une rotation entre les responsables d’équipes du service social général s’est fait sentir.

En effet, il est nécessaire d’harmoniser les pratiques entre les assistants sociaux en chef en ce qui concerne la gestion des ressources humaines de leurs équipes, ainsi qu’en matière de travail social.
D’autres objectifs pourraient aussi être atteints grâce à cette rotation :

  • créer plus de solidarité entre les assistants sociaux en chef ;
  • favoriser l’échange de savoirs entre les plus anciens et les nouveaux dans la fonction de responsable d’équipe ;
  • échanger des compétences ;
  • éviter la routine dans certains fonctionnements ;
  • créer une nouvelle dynamique professionnelle.

Cette rotation des assistants sociaux en chef est en cours de préparation. Elle prendra effet début 2013.

Lors de la préparation de ce nouveau fonctionnement, est apparue la nécessité de charger un assistant social en chef d’un rôle exclusif de formation pour tous les futurs nouveaux collègues du service social général.

Par ailleurs, la présence d’un assistant social en chef « volant » est aussi envisagée afin d’assurer les remplacements dans les différentes équipes.

Travaux antennes Haut et Maritime

Pour l’année 2013, deux importants chantiers seront réalisés. Il s’agit de l’antenne sociale du Maritime qui sera abritée dans les locaux que l’équipe technique a libérés, suite à son déménagement dans l’ancienne aile 5 de la maison de repos. L’accent sera mis principalement sur la fonctionnalité de l’espace et la transparence, afin de tendre vers une sécurité optimale.

Le deuxième chantier concernera l’antenne Haut (située actuellement à l’arrière de la maison de repos) dont les nouveaux locaux seront situés dans l’ancienne aile 5 de la Résidence Arcadia. Outre l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment, l’accent sera également mis sur une plus grande ouverture, ce qui favorisera davantage l’accueil du public.

Logement

Hébergement de transit

La maison d’accueil Le Relais

D’importants travaux de rénovation seront entrepris en 2013 dans la maison d’accueil Le Relais, notamment pour améliorer l’accueil des personnes qui y vivent et assurer la maintenance indispensable de son bâti de style typiquement bruxellois.

En effet, pour répondre aux exigences de la Commission Communautaire Commune (COCOM), l’espace d’accueil enfants, projet entamé en 2012, sera finalisé en 2013. Il faudra également entreprendre des travaux importants au niveau des sanitaires dans les 34 chambres que compte la maison d’accueil.

Dans le cadre du contrat de quartier durable « Autour de Léopold », le CPAS a introduit divers projets dont un concerne en particulier la rénovation de la maison d’accueil. L’objectif est de promouvoir la rénovation durable de ce lieu emblématique de la lutte pour le logement des personnes les plus fragilisées. Si le projet est retenu, il se concrétiserait par la rénovation de la toiture, le nettoyage de la façade et l’installation de panneaux solaires.

La salle de séjour du Relais sera également réaménagée suite à l’opportunité d’un subside fédéral (acquisition d’un nouveau mobilier et réaménagement de l’espace pour fumeurs et non fumeurs).

Logement d’urgence

Le logement d’urgence situé rue Laekenveld, fonctionnel depuis 2009, nécessiterait quelques travaux de rafraîchissement. En effet, l’utilisation régulière de ce logement exige, entre autres, des travaux de peinture quasi annuellement.

Pôle Logement

Vu la problématique du logement de plus en plus aiguë à Bruxelles, il a été décidé de réunir les moyens du CPAS et de les renforcer au sein d’un Pôle Logement.

Ce nouveau pôle regroupe les services suivants : la cellule Logement (renforcée par des travailleurs sociaux supplémentaires), la cellule de Prévention en Énergie et le Crédit Énergie et le service Déma-R-âges.

Le Pôle Logement a pour mission de mettre en œuvre une politique curative et préventive en matière de logement et de consommation d’énergie ou d’eau au bénéfice des usagers du CPAS. Le Pôle Logement développe et participe également, en lien avec les acteurs compétents en la matière, à la mise en place d’une stratégie d’action spécifique pour lutter contre les marchands de sommeil et les logements insalubres.

D’une part, une aide sociale est apportée aux usagers sous la forme :

  • de conseil administratif et technique (information en lien avec le logement et l’énergie) ;
  • d’un accompagnement psychosocial (accompagnement des occupants dans leurs démarches en lien avec leur logement ou leur consommation d’énergie) ;
  • d’aide sociale financière (intervention financière possible dans les loyers et factures d’énergie et d’eau) ;
  • d’aide technique (intervention par la réalisation de petits travaux) ;
  • de soutien des propriétaires par l’accès à de petits prêts dans le cadre du FRCE ;
  • ou de toute autre forme d’aide utile tenant compte de la situation sociale.

D’autre part, le Pôle Logement assurera, en collaboration avec le Service Social Général, une veille sur la qualité des logements occupés par les usagers. En premier lieu, le Pôle vérifiera les logements pour lesquels le CPAS octroie une aide sous la forme d’une garantie locative. Le Pôle Logement sera chargé d’identifier les logements insalubres et de les renseigner au service Logement de la commune qui y donnera toute suite utile, et ce, selon les modalités déterminées dans le protocole de collaboration entre l’Administration communale, le CPAS et le Zone de Police Ouest.

Politique en matière de santé

En 2013, le CPAS poursuivra sa politique d’accès à des soins de qualité pour les plus défavorisés tout en luttant contre les surconsommations et « surprescriptions ». A cet égard la présence d’un médecin conseil à temps partiel constitue d’ores et déjà un indéniable « plus ».

Cependant les modalités de cette politique pourraient être revues et plusieurs pistes devront être envisagées et étudiées.  Primo, la cohérence de notre action locale avec les mesures fédérales. Les conventions avec les généralistes font-elles toujours sens pour le public en règle d’assurabilité ? Secundo, une maîtrise efficace des coûts pharmaceutiques ne passerait-elle pas par l’acquisition et la gestion par le CPAS d’une officine ? Tertio, les rencontres trimestrielles (« coordination santé ») entre médecins, pharmaciens et représentants de l’Administration devront soit être profondément réformées, soit supprimées au vu du climat parfois délétère qui y règne.

Gestion et médiation de dettes

En 2013, le service de Gestion et Médiation de Dettes continuera à consolider ses objectifs. D’une part, il continuera à assurer la mission légale visant la gestion de l’endettement des usagers et, le cas échéant, l’apurement de dettes, complétant ainsi l’action de médiation et de guidance budgétaire. Et, d’autre part, il poursuivra sa collaboration avec l’Épicerie Sociale ASBL (accès des usagers à l’épicerie sociale et participation aux ateliers proposés par l’ASBL).

Le service de Gestion et Médiation de Dettes évaluera également la possibilité de mettre sur pied en interne des ateliers de prévention accessibles au public du CPAS. En outre, les nouvelles lignes de conduite Énergie seront évaluées en vue d’optimaliser l’utilisation du Fonds Vande Lanotte.

 

 

 

 

© CPAS de Molenbeek-Saint-Jean - Rue Alphonse Vandenpeereboom 14 - 1080 Bruxelles
Tel.: 02/412.53.11 - E-mail: cpas.ocmw.1080@molenbeek.irisnet.be

Created and hosted by CIRB - Disclaimer